Peut-on bénéficier d’un prêt immobilier si l’on est déjà engagé dans un leasing immobilier pour son entreprise?

Dans l’univers des finances et de la gestion d’entreprise, une question revient souvent : est-il possible de contracter un prêt immobilier lorsqu’on est engagé dans un leasing immobilier pour son entreprise? Déjà, il convient de comprendre les spécificités de ces deux concepts, leurs avantages et leurs inconvénients.

Le prêt immobilier : un mécanisme financier classique

Le prêt immobilier est l’option privilégiée par les particuliers pour faire l’achat d’un bien immobilier, que ce soit pour un usage personnel ou pour le compte de leur société.

Avez-vous vu cela : Quelle est l’incidence de la réglementation thermique 2020 (RT2020) sur les prêts pour la construction de maisons individuelles?

Il s’agit d’un financement accordé par une banque ou un établissement de crédit, qui est remboursable sur une période définie et à un taux d’intérêt fixe ou variable. Le demandeur doit généralement fournir un apport personnel et s’engager à rembourser le crédit selon un échéancier précis.

L’intérêt du prêt immobilier réside dans la possibilité d’acquérir un bien immobilier sans disposer de la totalité du montant du prix de vente. De plus, le bien en question constitue une garantie pour le prêteur, limitant ainsi son risque.

A lire aussi : Comment le dispositif Malraux influence-t-il le financement de la rénovation d’un bien classé en secteur sauvegardé?

Le leasing immobilier : une alternative flexible

Le leasing immobilier, également connu sous le nom de crédit-bail ou bail avec option d’achat, est une formule de financement qui séduit de plus en plus d’entreprises.

Il s’agit d’un contrat par lequel une entreprise (le locataire) loue un bien immobilier à une entreprise de leasing (le bailleur) pour une durée définie, avec la possibilité d’acheter le bien à la fin du contrat pour un prix convenu à l’avance.

Le leasing immobilier offre une grande flexibilité aux entreprises. En effet, il leur permet d’accéder à des locaux ou des terrains sans immobiliser une somme importante. De plus, les loyers sont généralement déductibles du résultat imposable de l’entreprise, ce qui permet de réduire les charges fiscales.

Cumuler prêt immobilier et leasing : une possibilité sous conditions

Mais revenons à notre question initiale : peut-on cumuler prêt immobilier et leasing immobilier? La réponse est : oui, mais sous certaines conditions.

En effet, le principal obstacle à la contraction d’un prêt immobilier lorsqu’on est déjà engagé dans un leasing immobilier est la capacité d’endettement. Les banques et les établissements de crédit évaluent en effet la capacité d’une entreprise à rembourser un prêt en fonction de ses revenus et de ses charges, y compris les loyers du leasing.

Si le ratio d’endettement est jugé trop élevé, la demande de prêt immobilier risque d’être refusée. En revanche, si l’entreprise dispose de revenus suffisants et d’un bon niveau de solvabilité, elle pourra obtenir un prêt immobilier en plus de son leasing immobilier.

Leasing ou prêt immobilier : faire le bon choix

Si cumuler prêt immobilier et leasing immobilier est donc possible, cette option n’est pas forcément la plus judicieuse pour toutes les entreprises.

En effet, le choix entre ces deux formes de financement doit être guidé par les besoins spécifiques de l’entreprise, ses capacités financières et ses projets à moyen et long terme.

Par exemple, une entreprise qui prévoit de déménager dans quelques années aurait intérêt à opter pour le leasing, qui offre plus de flexibilité. En revanche, une entreprise qui souhaite acquérir des locaux pour les conserver à long terme pourrait préférer le prêt immobilier, qui lui permettra de devenir propriétaire à l’issue du remboursement.

Dans tous les cas, il est recommandé de se faire accompagner par un conseiller financier ou un courtier en crédit pour faire le meilleur choix.

Les éléments à prendre en compte pour un prêt immobilier en parallèle d’un leasing immobilier

Avant de s’engager dans un prêt immobilier alors que vous êtes déjà dans un leasing immobilier, il est primordial de prendre en compte plusieurs facteurs qui pourraient affecter votre décision.

Evaluation de la capacité d’endettement

La première étape consiste à évaluer minutieusement votre capacité d’endettement. C’est l’un des principaux critères que les banques et autres établissements de crédit examinent avant d’accorder un prêt. Ce ratio représente la part de vos revenus qui est consacrée au remboursement de vos dettes, y compris le loyer du leasing immobilier.

En général, le taux d’endettement ne doit pas excéder 33% de vos revenus. Si vous dépassez ce seuil, il est probable que votre demande de prêt immobilier soit refusée. Pour calculer votre taux d’endettement, vous devez additionner tous vos revenus (salaires, dividendes, loyers, etc.) et déduire toutes vos charges (impôts, loyers, remboursements de prêts, etc.).

Evaluation de la solvabilité

La solvabilité est un autre facteur clé que les banques examinent avant d’accorder un prêt. Elle représente votre capacité à rembourser vos dettes à long terme. Une entreprise solvable dispose de suffisamment de liquidités pour couvrir ses dettes et obligations financières.

L’évaluation de la solvabilité peut se baser sur plusieurs critères, tels que le bilan de l’entreprise, le niveau d’endettement, le ratio entre les dettes et les actifs, et le ratio entre les dettes et le chiffre d’affaires.

Evaluation des besoins et des projets de l’entreprise

Enfin, il est crucial d’évaluer précisément les besoins et les projets de votre entreprise avant de contracter un prêt immobilier. Vous devez définir clairement vos objectifs à court, moyen et long terme, et évaluer si un prêt immobilier est la meilleure solution pour les atteindre.

Si vous prévoyez de déménager dans les prochaines années ou si vous avez besoin de flexibilité, le leasing immobilier pourrait être une meilleure option. En revanche, si vous souhaitez acquérir un bien immobilier pour le long terme, un prêt immobilier pourrait être plus judicieux.

Comment optimiser vos chances d’obtenir un prêt immobilier en parallèle d’un leasing immobilier?

Si vous envisagez de contracter un prêt immobilier en parallèle d’un leasing immobilier, voici quelques conseils qui pourraient vous aider à optimiser vos chances d’obtenir le prêt.

Améliorer votre capacité d’endettement

Si votre taux d’endettement est trop élevé, vous pouvez envisager de le réduire en augmentant vos revenus ou en diminuant vos charges. Par exemple, vous pouvez augmenter vos revenus en développant votre activité, en diversifiant vos sources de revenus, ou en augmentant vos tarifs. Par ailleurs, vous pouvez diminuer vos charges en renégociant vos contrats de leasing ou en réduisant vos dépenses non essentielles.

Améliorer votre solvabilité

Pour améliorer votre solvabilité, vous pouvez envisager de réduire votre niveau d’endettement, d’augmenter vos actifs, ou d’améliorer votre chiffre d’affaires. Par exemple, vous pouvez réduire votre endettement en remboursant vos dettes existantes, en évitant de contracter de nouvelles dettes, ou en renégociant vos conditions de prêt. Par ailleurs, vous pouvez augmenter vos actifs en investissant dans des biens rentables, en améliorant la gestion de votre trésorerie, ou en augmentant votre capital.

Se faire accompagner par un professionnel

Il est fortement recommandé de se faire accompagner par un professionnel, tel qu’un conseiller financier ou un courtier en crédit, pour optimiser vos chances d’obtenir un prêt immobilier. Ces professionnels peuvent vous aider à évaluer votre situation financière, à préparer votre demande de prêt, et à négocier les meilleures conditions de prêt.

Conclusion

En conclusion, il est tout à fait possible de bénéficier d’un prêt immobilier lorsque l’on est déjà engagé dans un leasing immobilier pour son entreprise, à condition de respecter certaines conditions, notamment en termes de capacité d’endettement et de solvabilité.

Il est essentiel de bien évaluer les besoins et les projets de l’entreprise, et de faire appel à un professionnel pour vous accompagner dans votre démarche. Enfin, il faut garder à l’esprit que chaque situation est unique et nécessite une analyse personnalisée. Ainsi, il est recommandé de consulter un expert pour obtenir des conseils adaptés à votre situation.